Interpellation : des espaces verts beaux et bons pour la santé!

Monsieur le Président,
Mesdames, Messieurs les Conseillers communaux,
Madame la Syndique et Messieurs les Municipaux,

Il est impossible de ne pas entendu parler du scandale qui touche l’entreprise de produits biotechnologiques agricoles Monsanto concernant le glyphosate, herbicide bien connu et le plus répandu et utilisé au monde tant par des profesionnels que par monsieur et madame « tout le monde ». Il s’avère être un « probable cancérigène » selon l’OMS entre autres organisations gouvernementales et internationales.

En parallèle, les médias relaient de plus en plus d’études scientifiques mentionnant les probables effets nuisibles pour la santé tant par son exposition directe ou indirecte de tels produits chimiques de synthèse. Ils ont par ailleurs un effet négatif voir destructeur sur les sols et les insectes utiles, dont les abeilles.

Dans son rapport-préavis n°27/2016, la municipalité nous apprend, en réponse au postulat déposé par notre collègue Serge Ansermet, que le service des Parcs et Jardins a entrepris dès l’année 2000, une réduction de l’usage des produits phytosanitaires de synthèse et que le glyphosate n’est plus utilisé depuis une dizaine d’années. Ces efforts sont tout à fait louables et appréciables.

Dans ce même document, on y apprend notamment que la municipalité « poursuivra cette orientation pour atteindre un objectif de zéro pesticide de synthèse à fin 2018 au plus tard ».

Peut-être le savez-vous, l’Union Suisse des Services des Parcs et Promenades USSP/VSSG est un centre de compétence pour les espaces verts publics des communes, en offrant formation, information, consultation et échange d’expériences notamment. Avec l’office fédéral de l’environnement, il octroie une certification de «Ville Verte de Suisse». Le but de cette certification est une aide à la planification, à la conception et à la réalisation des espaces verts en milieu urbain pour le dévelopememnt du dévelopemment durable, de la biodiversité mais aussi du

bien vivre de ses habitants et usagers. Pour exemple, Ecublens et Morges sont en cours de démarche.

Le groupe socialiste demande donc à la municipalité :

  • ce qu’il est de l’avancement de la démarche « zéro pesticide de synthèse à fin 2018 au plus tard »
  • d’en profiter pour envisager de porter sa candidature à la certification « Ville Verte Suisse » octroyée par l’Union Suisse des Services des Parcs et Promenades VSSG/USSP et l’office fédéral de l’environnement.

Nous proposons de renvoyer ce postulat directement à la Municipalité.

Au nom du groupe socialiste,

Caroline Gigon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *